UA-64791776-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SERVIR ROSNY

  • EN FINIR AVEC 2018 ? Impossible ! L'aventure cosmique se poursuivra en 2019.

    Période de fin d'année, c'est l'hiver dans les chaumières du peuple, les bûches de nos fermes devenues building n'ont plus rien à chauffer ni à éclairer : EDF s'en occupe tva incluse !

    Par habitude ou par superstition on s'échange des cadeaux et des voeux. Des cadeaux très matériels et des voeux qui devraient l'être un peu moins. Par exemple "bonne année, bonne santé et plein d'sous dans le porte monnaie ..." deviendrait "que le destin vous soit doux et bien éclairé".

    Que la Providence, action constante de la sagesse Divine, nous accompagne avec bienveillance et nous propose des chemins enchanteurs et sans boussole. Car notre seul et véritable guide c'est notre FOI protégée par notre COURAGE.  

  • APRES LE VIN, LA GALETTE ...

    Ils sont amoureux de notre ex beau village et on peut les comprendre.

    Qui ? les grands stratèges du RN ex-FN 93 et ses 40 communes. Ils ont décidé de nous choisir pour héberger leur 2ème rassemblement départemental en 2 mois, fin janvier 2019. C'est de l'amour ou de la rage ? Non, c'est de l'amnésie teintée de provocation. Les vrais anciens du FN93 élus en 2014, seuls et contre tous, sont et resteront dans l'histoire politique du village, Daniel Bousselaire et Pierre-Claude PAILHOUX. En 2014 Bardella pointait déjà son nez derrière ses 18 ans gominés. Clavel, alias le gros, l'infatigable rédacteur de ses démissions, l'incapable notoire, s'accrochait aux ruines de ses innombrables méfaits et devenait, par la grâce des "gens de Nanterre", entre 2 procès et 4 exclusions, l'adjoint-fantôme !

    Ils ont regardé la carte de la Seine Saint-Denis et ses 40 communes. Ils ont fait un premier constat : en 2014, pas une seule commune hormis ROSNY SOUS BOIS n'a réussi à franchir la première étape : faire une liste de 20, 30, 40 ou plus candidats. Et si Bousselaire et Pailhoux ont réussi à faire signer 46 candidats (il en fallait 43), à participer au 2nd tour et à être élu, c'est parce-que ... c'était facile à faire ! Et que Rosny-sous-bois est un terre fertile ! On y plante nos candidats et il pousse des élus ! 

    Maintenant que leurs plans sont démasqués regardons les chiffres. Prédisons et souhaitons leur un confortable succès en mai 2019 (Européennes). Pour 2020 la bataille sera rude car nous savons que Capillon ne recule devant rien pour être seul à droite du modem et que Sébastien Jolivet aimerait bien mettre un succès (c'est à dire des élus) sur son CV.  

    Et nous, comme d'habitude, nous n'aurons que des adversaires dits "de droite". Je vois mal, après 61 ans de saccages, d'abandons, de soumissions et de faillites, comment des Wauquiez, des Pécresse, des Hollande, des Bayrou et consorts, des Mélanchon pourraient relever le grand défi d'une grande restauration !

    Quant à Marine, mon ex-espoir, je crains qu'elle ne soit pas en mesure de se relever d'un contrôle fiscal un peu poussé !

    Et nous, et vous et moi chers lecteurs, que nous reste-t'il ?

    Un FOI inébranlable servie par le COURAGE ! Sinon ? Sinon, rien !

     

     

     

     

  • ROSNY MAG JANVIER 2019

    LE DESTIN DES ELUS EN 2019 - Si l'employeur des élus c'est à dire l'Etat, c'est dire NOUS, faisait faillite que se passerait-il ? Rien ! Cette question est sans objet … pour l'instant ! Les “Echarpes Bleu-Blanc-Rouge” contre les “Gilets Jaunes” ? Ce n'est pas le peuple, comme ils disent, qui en veut toujours plus. Ce sont les élus qui en veulent encore et encore. Le peuple en colère et désespéré de nos Gilets Jaunes se bat contre le monstre fiscal français, ce vampire qui le martyrise. Ce vampire qui a décidé que TOUS les fruits du travail appartiennent au système marxiste qui transforme, quelle escroquerie, l'argent privé en argent public. Vous souvenez-vous de ce monsieur “courage Fillon” qui pouvait “en même temps” présenter un programme de réduction drastique des dépenses de l'Etat et dire, le lendemain, MOI, JE VOTE MACRON ? Nous sommes dirigés par des fous. Au fait vous n'avez pas oublié cet élu qui a toujours un temps d'avance qui déclarait, lui aussi et pompeusement, MOI, JE VOTE MACRON ! On connaît les conséquences dramatiques de cette annonce locale. A qui se fier ?

    BON COURAGE POUR EN FINIR AU PLUS VITE AVEC CETTE GRANDE AGENCE IMMOBILIERE TRAVESTIE EN MAIRIE-SANS-CRECHE ET SANS AME à ROSNY-SOUS-BOIS. QUE DIEU NOUS PROTEGE DES MARCHANDS

    PIERRE-CLAUDE PAILHOUX pour SERVIR ROSNY !