UA-64791776-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2015

LES BOURGEOIS DE CALAIS

 

Oraison pour un bourgeois égoïste et décalé

qui n'a pas jamais vu Calais.

   

Le jour où toutes les villes et les villages de France ressembleront

à Calais, le jour où l'avenue Foch et la place de l'Etoile seront

envahies par des hordes  sauvages, barbares, crasseuses.

 

Le jour où l'Opéra de Paris sera l'image du Bataclan ...

 

Ce jour-là le Front National sera chargé par les survivants

du peuple de France de faire le ménage ; et quel ménage après

toutes les cochonneries et les souillures, matérielles et mentales,

léguées par les bandits-manchots qui sont aux affaires

depuis 1981, peut-être même depuis 1789.

 

Ce jour-là …

 

Bourgeois, l'état des lieux, l'héritage de ce gras embourgeoisement,

est, en gros, le suivant : vous avez guillotiné les prêtres,

les seigneurs et les aristocrates dans le seul but de la rapine et

du pouvoir oligarchique. A tout prix et sans âme.

 

Certains d'entre vous disent, la bave et le sang aux lèvres :

1789 n'est pas fini. D'autres, au moins aussi fous, jurent que

l'esprit de « 68 » est toujours actif. Ainsi vous auriez créé

le Citoyen en tuant une deuxième fois Jésus ? Folie !

 

Vieux bourgeois,

le fumier sur lequel vos roses s'épanouissent est répugnant :

26 % de chômeurs ... 

8 millions de fonctionnaires tatoués « intouchables » ... 

2 300 milliards de dettes ...

des centaines de millions de déficit commercial chaque mois

que Dieu fait ...

des milliers d'élus économiquement et socialement inutiles ...

un pays en guerre contre ses propres enfants mal élevés,

drogués, fainéants, agressifs, formés par des sergents imams

d'un Islam médiéval …

un pays maté par le soviet bruxellois, lui-même aux ordres

d'Obama-Cia-Babylonne …

une monnaie vraiment inique totalement déconnectée de

toute réalité économique, arme de destruction massive promue

par l'Empire du dollar ...

de moins en moins de soldats, de plus en plus de conflits

sans munitions …

Et Valls, et Taubira, et Pinocchio, et quelques Kalachs …

 

Et Calais !

 

C'est pour tout ça que vous votez LRPS - UDI MODEM ?

Egoïsme, fric, inconscience ou parce-que ça fait branché ?

 

Alors ! Qu'attendez-vous bande d'égoïstes qui préférez vos

retraites et vos rentes à vos propres enfants ? De nouveaux

attentats des terroristes barbares de l'Islam ? Allez-vous enfin

vous réveiller et penser aux autres ? A ceux qui crèvent devant

vos maisons de campagne et vos cabinets d'experts ?

Si, par malheur, vous aviez choisi d'être enterrés en grandes

pompes sans rien faire d'autre que de gémir sur vos rentes

et vos portefeuilles boursiers, alors, en guise d'oraison

vous ne recevrez, dans un autre monde que vous n'aviez même

pas imaginé, que des crachats et du dégoût.

 

Qu'allez-vous faire graver sur vos caveaux de famille ?

 

« Mort sans conscience, sans regrets et sans remord,

pardon à mes enfants oubliés et que le Diable m'emporte,

ça économisera une incinération et une rencontre avec Jésus,

seul enfant de Dieu qui aurait pu me donner l'absolution.

Quant au Diable, ma femme et moi l'avons côtoyé de près !

Par contre, Calais, jamais vu ! »

 

 

                                                      

 

 

P C P

16 12 2015

 

 

Madame Géraldine Dalban-Moreynas m'a transmis, à son insu, une bouffée d'espoir.

J'ai croisé sa route talentueuse par la bienveillance de mon ami Bousselaire qui m'a

donné à lire la chronique de cette belle personne dans "Le Monde" du 10 décembre.

Sa hauteur de vue, son humilité et sa lucidité m'ont donné l'émotion et l'envie de

transmettre, à ma façon, sa vision très humaine du système oligarchique qui nous

maltraite. Mon message n'arrivant pas à sa hauteur, je vous invite de tout cœur à

lire l'original, sa brillante chronique intitulée "Les Français crèvent de 30 ans de

courage politique". Madame Dalban-Moreynas n'en manque pas. 

 

 

  

Les commentaires sont fermés.