UA-64791776-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2015

NOTRE LION DEVENU VIEUX

 

LE LION DEVENU VIEUX

Le lion, terreur des forêts,

Chargé d'ans et pleurant son antique prouesse *

Fut enfin attaqué par ses propres sujets,

Devenus forts par sa faiblesse.

Le cheval s'approchant lui donne un coup de pied ;

Le loup, un coup de dent ; le boeuf un coup de corne.

Le malheureux lion, languissant, triste et morne,

Peut à peine rugir, par l'âge estropié.

Il attend son destin, sans faire aucunes plaintes ;

Quand voyant l'âne même à son antre accourir :

"Ah ! c'est trop, lui dit-il : je voulais bien mourir ;

Mais c'est mourir deux fois que souffrir tes atteintes. "

 

JEAN DE LA FONTAINE

 

Toute ressemblance ... suffirait a attester du génie prophétique et éternel de l'Auteur.

P C P

 

Notes. Prouesse : vaillance. Atteintes :  attaques, outrages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.