UA-64791776-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2015

JEAN ZAY AU PANTHEON ?

Le sinistre nain socialiste de Corrèze qui salit la France a choisi ses idoles !

CI-GIT ZAY ET UN EXTRAIT DE SON PAMPHLET CONTRE LE DRAPEAU BLEU BLANC ROUGE :

... Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grand coup
Les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts.
Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs. ...

1924

Enfance et études

 Son père, Léon Zay, issu d'une famille juive originaire de Metz, né et mort à Orléans, est le directeur du journal régional radical-socialiste Le Progrès du LoiretNote 1. Sa mère, Alice Chartrain, institutrice protestante, est originaire de la région naturelle de la Beauce1.

 Il suit des études au lycée Pothier d'Orléans où il rencontre René Berthelot, futur directeur du conservatoire national de musique d'Orléans, qui deviendra l'un de ses proches. Il y fonde un journal lycéen, et obtient un prix de composition de littérature française au concours général de 1922 puis de philosophie au concours de 19231.

(source Wikipedia)

 

Avec mes regrets, sinistres salauds incultes mais marxistes qui ont un boulevard et quelques outils pour poursuivre leur besogne (tentative) de destruction de notre Nation et de son Histoire. Au fait, on vous doit combien ? 

 

P C P, résistant anti-communiste

 

 

 

Les commentaires sont fermés.