UA-64791776-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2017

LA MENACE BIG BROTHER SE PRECISE

ÉDITORIAL
 

Chaque jour, et souvent sans bruit, de nouveaux pas sont franchis vers un fédéralisme européen destructeur :
 

Mercredi, la Commission européenne a présenté ses propositions pour réformer la zone euro : surveillance plus stricte des politiques budgétaires des pays de la zone euro, budget commun, ministre européen de l’Économie et des Finances ou même parlement de la zone euro. L’Allemagne, Bruxelles et E. Macron ne manquent pas d’idées quand il s’agit de détruire la souveraineté des peuples et d’effacer les spécificités des nations.

 

Jeudi, c’est par la menace et une procédure judiciaire que l’Union européenne a tenté d’imposer ses choix. Le groupe de Višegrad (Hongrie, Pologne et République tchèque) a été renvoyé devant la justice européenne pour avoir refusé de se conformer aux accords européens sur les quotas de migrants. 

 

Promotion des symboles européens en France, débat sur la création des États-Unis d’Europe relancé en Allemagne, menaces judiciaires à l’est et projets d’extension du pouvoir économique de Bruxelles… on le voit, les eurofanatiques sont prêts à tout pour relancer l’idée européenne, le tout sans, voire, contre l’avis des peuples et de leurs représentants.

 

Le Front National, lui, travaillera toujours à la restauration de notre entière souveraineté et de l’indépendance de la France. Ce combat restera prioritaire dans les années à venir, il en va de l’existence même de nos nations et de leurs identités.

 

Steeve Briois
Secrétaire Général du Front National
Député français au Parlement européen
Maire d'Hénin-Beaumont
 

 

Les commentaires sont fermés.